Rechercher
  • Tess

Ma formation professorale de yoga

Dernière mise à jour : 4 nov. 2019

Aprés un mois de chamboulement physique, mental et émotionnel passé à pratiquer les asanas, me purifier et méditer à l'ashram Sivananda à Val Morin au Québec,me voilà certifiée pour enseigner le hatha yoga : ma mission est d'être l'exemple et le véhicule du message de la paix d'esprit et de la réalisation de soi.


Dans cet article, je vais partager mon vécu et je vais tacher de vous donner des conseils sur comment choisir la bonne école de yoga pour vous pratiquer et par la suite transmettre les valeurs universelles du yoga :)


Premièrement, assurez-vous de chercher une école qui a un lineage , une histoire, et surtout dont les enseignements correspondent à vos valeurs.


Essayez de pratiquer au sein de l’école que vous choisissez avant d’embarquer dans le programme professoral, car cela vous donnera du temps pour vous familiariser à la pratique  et aussi pour être certain d’adhérer à la philosophie de l'école et de ne pas déchanter.


Sortez de votre zone de comfort et dépassez vos peurs mais en respectant vos limites : l'enjeu est de trouvez la juste mesure entre accepter de nouveaux défis et connaitre ses limites et les respecter.


Si vous êtes de nature anxieuse : assurez vous de bien dormir : minimum 7 heures de sommeil. Je ne dormais pas assez : car j’avais pris une chambre dans un dortoir : ou y avait des personnes qui ronflaient. Le manque de sommeil peut agiter le mental et rendre nerveux : avec le recul : j’avais compris pourquoi je n’arrivais pas à être plus détendue malgré les méditations. (Songez à vous installer dans une tente ou prendre une chambre individuelle).


Trouver un bon équilibre entre se mélanger (être curieux et sociable ) et s’isoler pour se ressourcer et faire de l’introspection.


Soyez témoin des agissements de votre mental et de votre corps en gros : des manifestations des programmations de votre subconscient : j'observais tout mes états d'âmes, j’étais compétitive, jalouse, en colère: j’étais consciente de ça : j’observais mais je n’y pouvais rien car je résistais au lieu de lâcher prise. J’ai du méditer sur la compassion ( tel qu'enseigné à l'ashram) l’opposé de la colère, pour m’aimer avec mes défauts et mon imperfection.


Soyez prêts à être confronté à vos peurs et à vos programmations inconscientes et la résistance de votre égo: Je m‘attendais à tout : pratiquer les postures, chalenger mon corps, améliorer ma respiration mais nullement à croiser des personnes qui allaient déclencher mes insécurités : je me suis rendue comte que je ne m'étais pas complètement débarrassée de mes schémas répétitifs, ils étaient juste bien enfouis, car je fuyais les situations déstabilisantes.

Pendant ma formation, j'ai du vivre une guerre constante entre ma raison et mes instincts : mon conscient et mon subconscient, alors que j'aurais juste du lâcher prise : grosse leçon apprise ;)


Protègez-vous (surtout si vous êtes une personne hypersensible) : soyez méfiant mais pas paranoïaque : Écoutez votre intuition : l’énergie que vous ressentez ne ment pas, et le fait d’être dans un ashram n’exclue pas la présence de vampires énergitiques et de gens inconsciemment mal intentionnés : chacun vient travailler quelque chose.


Aimez-vous d’abord : donnez-vous de l’amour de la compassion : l’attitude des autres n’est que le reflet de votre monde intérieur.


Sachez qu’il n y a pas d’échec mais juste des leçons, et cette leçon va se répéter jusqu' a ce que vous l’intègreriez (dans votre corps pas seulement dans votre mental).


Je ressors de cette formation convaincue plus que jamais des bénéfices du yoga et de la méditation et de la nécéssité de les pratiquer de façon régulière pour vivre de façon consciente et paisible.

Sivananda yoga ashram -Val Morin

29 vues3 commentaires

Posts récents

Voir tout